LA RÉPUBLIQUE D'OUGANDA
DANS LA HAUTE COUR D'OUGANDA
A TORORO
HCT- 04 - SC CR - 0040/2008
OUGANDA ........................ ACCUSATION
CONTRE
WEJULI SADIK DAVID ............................................... .ACCUSE
ARRÊT
DEVANT HON. JUGE JOHN BOSCO KATUTSI
Accusé à la barre est inculpé d’assassinat, une infraction à l'Article 188 et
punissable en vertu de l'Article 189 de la Loi sur le Code Pénal.
Il est allégué que le 28 novembre 2006, au village Sofia "B" du District de Busia,
dans la Région Est de l’Ouganda, il a assassiné Florence Namuli Kisuyil.
Sewradda Joseph est le père biologique de la personne décédée, Namuli Kisuyi, et
le beau-père de l'accusé. Il a affirmé dans son témoignage qu'il a reçu des
informations disant que sa fille aujourd'hui décédée n’avait pas été vue à son
domicile après s’être disputée avec son mari. L'informateur lui a dit qu'il avait vu
l'accusé en train d'emporter ses biens de son domicile.
Il s’est inquiété et s’est rendu à la maison de l'accusé. Ni sa fille, ni l’accusé n’étaient
à la maison. Il s’est encore plus inquiété et est allé vérifier s’ils n’étaient pas dans un
hôpital à proximité, dans la République du Kenya. Ne les y ayant pas trouvés, il est
allé à la police. La police l'a envoyé auprès du Président du Conseil Local de la
Région. Avec le Président du Conseil Local, il est retourné à la maison de l'accusé.
L'oncle de l'accusé leur a dit qu'il avait vu l'accusé emporter des biens de sa maison.
Avec le fonctionnaire du Conseil Local, ils sont allés à la police où cette fois ils ont
trouvé l'accusé. Siwadu Charles est un enseignant et Président du Conseil Local de
la zone du village de l'accusé.
Il a affirmé dans son témoignage q’un vieil homme est allé chez lui avec une
photographie de Weguli, maintenant l'accusé et lui a dit qu’il (Siwadu Charles) avait
été recommandé par la police. Le vieil homme lui a dit qu'il soupçonnait Weguli
maintenant l’accusé, d'avoir tué sa fille, aujourd'hui décédée.
Le témoin s’est rendu avec le vieil homme chez l'accusé. L'oncle de l'accusé lui a dit
que l'accusé lui avait dit qu'il avait des problèmes et que sa femme était morte et qu’il
l'avait enterrée. L'oncle lui a dit qu'il avait conseillé à l'accusé d'aller se présenter à la
police mais qu’auparavant l'accusé lui avait montré où il avait enterré sa femme. Il
est allé à la police avec le vieil homme.
Là, ils ont trouvé l'accusé. Plus tard, le corps a été exhumé, a subi un examen
médical et a été enterré.
N° 14 427 Dt. CPL OKOTH ALFRED est l'agent de police à qui l'accusé a dit s’être
disputé avec sa femme.

Select target paragraph3