TRIBUNAL POUR
ENFANTS DE BOBODIOULASSO
************
JUGE DES ENFANTS DE
BOBO-DIOULASSO
***********
JGT N°035 du 10/08/2017

BURKINA FASO
UNITE-PROGRES-JUSTICE
AUDIENCE CORRECTIONNELLE DU 10 AOUT 2017
A l’audience ordinaire en chambre de conseil du Juge des enfants
siégeant à Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) du dix-huit aout deux
mille dix-sept (18/08 /2017) tenue par : Monsieur ONADJA
Yempabou, Juge des enfants de Bobo-Dioulasso ;
PRESIDENT,

RP N°013 /2017 du 18/04/2017
En présence de Monsieur MEDA G. K. Evariste, Substitut du
Procureur du Faso ;
MINISTERE PUBLIC,
MP
C/
S.I
NATURE DE
L’INFRACTION
Coups et blessures volontaires
DECISION
Voir dispositif

Avec l’assistance de Maître KIENDREBEOGO T. Thérèse,
Greffière ;
GREFFIER,
A été rendu le jugement ci-après :
Entre Monsieur le Procureur du Faso, poursuivant par voie de
flagrant délit ;
D’UNE PART,
Et le nommé :
S.I, né le 28 avril 2000 à ,….. ;
Prévenu : « D’avoir à Bobo-Dioulasso le 04 avril 2017, soit
depuis moins de trois (03) ans, volontairement fait des blessures
ou porté des coups ou commis toutes autres violences ou voies de
fait sur les personnes de B.D et O.K, en l’espèce en leur donnant
des coups de pied, dont il est résulté pour chacune d’elles, une
maladie ou une incapacité totale de travail personnel de plus de
sept jours et de moins de vingt-un jours, en l’espèce d’une durée
non encore déterminée ;

Faits prévus et punis par les articles 327 et 347 du code pénal»;
D’AUTRE PART,
Interpellé à l’audience, conformément aux énonciations de
l’article 396 du Code de procédure pénale, le prévenu a déclaré
vouloir être jugé immédiatement ;
A l’appel de la cause, Monsieur le Procureur du Faso a exposé
qu’il avait fait comparaître le prévenu susnommé par-devant le
Juge des enfants à l’audience de ce jour pour se défendre en
raison de la prévention ci-dessus indiquée ;
Et le prévenu a été interrogé ;
Le Ministère public a été entendu en ses réquisitions ;
1

Select target paragraph3