ACTES DE LA REPUBLIQUE DU MALI
LOIS
LOI N° 92 - 020 / PORTANT CODE DU TRAVAIL EN REPUBLIQUE DU MALI
L’Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 18 Août 1992
Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :
TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES
ARTICLE L.1 : La présente loi régit les relations de travail entre les travailleurs et les
employeurs exerçant leur activité professionnelle sur l’étendue de la République du Mali.
Est considéré comme travailleur, quels que soient son sexe et sa nationalité, toute personne
qui s’est engagée à mettre son activité professionnelle, moyennant rémunération, sous la
direction et l’autorité d’une autre personne, physique ou morale, publique ou privée, laïque ou
religieuse, appelée employeur.
Pour la détermination de la qualité de travailleur, il ne sera pas tenu compte du statut
juridique de l’employeur ou du travailleur.
Les fonctionnaires, les magistrats, les membres des forces armées sont formellement exclus
de l’application des présentes dispositions.
ARTICLE L.2 : Les dispositions de la présente loi sont de plein droit applicables aux
contrats individuels en cours. Elles ne peuvent être une cause de rupture du contrat ni
entraîner la réduction des avantages de toute nature, individuels ou collectifs, acquis par les
travailleurs en service à la date de leur publication.
ARTICLE L.3 : Au sens du présent code on entend par entreprise une organisation de forme
juridique déterminée, propriété individuelle ou collective, employant des travailleurs sous
l’autorité d’un organe investi du pouvoir de direction et ayant pour objet une activité
commune d’ordre généralement économique, destinée à la production ou la vente de biens ou
à la prestation de services déterminés.
- L’entreprise peut comprendre un ou plusieurs établissements.
- Chaque établissement constitue une unité technique composée d’un groupe de personnes
travaillant en commun en un lieu déterminé sous une même autorité directrice.
- Un établissement unique et indépendant constitue à la fois une entreprise et un
établissement.
- L’établissement peut ne comporter qu’un seul travailleur.
ARTICLE L.4 : Le droit au travail et à la formation est reconnu à chaque citoyen.

Select target paragraph3