alors qu’elle était seule, une personne est venu lui demander d’aller lui acheter
des bonbons, qu’elle soutient que devant son refus la personne connu par la suite
sous le nom d’Ousseynou Camara lui a tenu par l’avant bras pour la trainer à la
direction des broussailles jusque dans les limites périphériques de la contrée,
qu’il lui a introduit dans les hautes herbes malgré ses cris, prés d’un bâtiment
inachevé ou il lui a enlevé son slip et s’apprêtait à la pénétrer sexuellement,
qu’elle ajoute qu’à cause de ses cris une dame qui habitait dans une maison
environnante est venue à son secours, ce qui a valu à Ousseynou Camara de
prendre la fuite avant d’être rattrapé par les jeunes du villages ;
Attendu que le prévenu a expliqué à l’enquête de police qu’il reconnait
être l’auteur en faisant savoir que ce jour il avait une envie folle d’assouvir ses
désirs sexuelles ainsi ayant aperçu une fillette seule, il lu a demandé d’aller lui
acheter des bonbons en lui donnant une pièce de 200 francs, que devant le refus
de cette dernière il lui a conduit dans les buisons, en la tenant par l’avant bras, à
la périphérie du village ou il l’a déshabillé et commençait à lui caresser le sexe,
qu’il ajoute qu’au moment ou il s’apprêtait à la pénétrer, la fillette a crié fort, ce
qui a alerté une dame qui est venue à son secours, que pour s’échapper il a pris
la fuite avant d’être rattrapé ;
Attendu que devant la barre le prévenu a nié les faits en faisant valoir
qu’il n’a voulu rien faire à la fille, qu’il lui demandait simplement de l’
accompagné pour lui montre un chemin qu’il cherchait, qu’en cours de route la
fillette qui ne connaissait pas les lieux a pris peur et a crié alertant les habitants ;
Sur la pédophilie ;
Attendu que l’article 320 bis qualifie de pédophilie tout geste, caresse,
attouchement, manipulation pornographique, ou utilisation d’image ou de sons à
des fins sexuelles sur un mineur de moins de seize ans ;
Qu’il n’est pas discuté qu’Adji Fall est âgée de moins de 09 ans ;
Attendu qu’elle a constamment déclaré que le prévenu l’avait
nuitamment conduit dans un lieu isolé ou il l’a déshabillé et lui caressait le sexe ;
Qu’à l’enquête de police le prévenu avait avoué avec des détails
circonstanciés qu’il avait déshabillé Adji et lui a caressé son sexe et s’apprêtait
même une pénétration ;
Attendu que Fatou kiné Fall entendue à titre témoin à déclaré qu’au jour
des faits alors qu’elle était alerté par des cris stridents d’une fillette, elle s’est
approchée et a aperçu une fillette répondant sous le nom d’Adji Fall pleurée à
chaudes larmes avec la culotte baissée et qu’au même moment elle a vu
Ousseynou Camara prendre la fuite avant qu’il soit rattrapé par les jeune du
village;
Que l’aveu du prévenu fait à l’enquête préliminaire, les déclarations
constantes de la victime , le témoignage accablant de la dame Fatou Kiné Fall

Select target paragraph3